Perdu dans l’espace

                                                                            planete-2208-2.jpg

               Chapitre X : Perdu dans l’espace





De nomvalrik-chap-8.pngbreuses années avaient passé. Valrik avait trente sept ans à présent.  Il avait accompli moult aventures, servant l'ordre le mieux qu'il le pouvait. Il était devenu secret, un peu ironique et un peu misogyne. C'était pour lui une façon de ne pas laisser poindre la tentation. Il s'amusait à les charmer   mais il se refusait à se laisser tenter par une aventure ou pire par un attachement. Il avait constamment devant les yeux, l'exemple de son frère qu'il désapprouvait. 

Ce jour-là, c'était  l’anniversaire de Liina, sa belle soeur en sa demeure de Coruscant. Bien que les intentions de tous les invités  fussent naturellement  de festoyer, il sentit comme une tension dans la Force. Il faut dire  que de grands dignitaires de  coruscant  étaient venus assister au quarante ans de sa Sénatrice de belle soeur, traînant avec eux les intrigues inévitables de ce genre de milieu.

Il s'approchait du Buffet lorsqu'il vit la sénatrice Vanara Kayl. Elle était splendide dans une robe rouge scintillante.

-Bonjour Sénatrice, dit-il d'un air charmeur, vous êtes très...élégante ce soir ...

-Bonjour Maître Valrik, gloussa-t-elle,et elle lui tendit un verre de vin.

-Désolé ma chère mais je ne bois pas d'alcool, comme vous le savez.

La sénatrice Kayl soupira :

-Oui, je sais... beaucoup de choses vous sont interdites...

-Tout à fait, Sénatrice et c'est parfois bien dommage mais que voulez-vous...le devoir avant tout...

Puis il aperçut sa nièce Nadège qui revenait avec sa mère du fond de l'appartement.

Elle lui fit un grand sourire.

-Alors qu'en dis-tu mon Oncle ?

-J'en dis que je déteste ces gens !

Elle se mit à rire et lui fit un petit clin d'oeil.

-Comment ça, mon oncle ! Un jedi ne déteste personne ...répondit-elle.

La fête finie, assez tardivement, Valrik quitta la demeure de son frère se remémorant leur querelle de début de soirée.
Valrik  reprochait à Jasen d' avoir préféré sa femme à l'ordre

Mais il lui parut évident, que cette querelle d’aujourd’hui, comme son énervement avait  aussi une autre origine.
Valrik était de plus en plus perturbé par les visions de la planète d'eurith, cette planète des mondes isolés . Aiiss était réapparue et elle apparaissait de plus en plus souvent, toujours à des moments où il ne s’y attendait pas et surtout la nuit. Il dormait mal et restait impuissant face aux appels  de cette jeune femme étrange d’une beauté évanescente qui l’obsédait un peu plus chaque
jour. Elle lui parlait d'une mission, toujours la même. Mais il était dans l'incapacité de la réaliser. Déjà, atteindre ce monde aux confins de la  galaxie était impossible.

Il rentra chez lui, un petit appartement très spartiate au soixantième étage d’un immeuble et reçut une bouffée de chaleur en pleine figure dès qu’il eut passé la porte.
Il alla poser son sabre laser près des autres, dans une pièce minuscule mais sécurisée sans fenêtre, et en prit délicatement un autre.

 Puis il pénétra dans la petite pièce qu’il avait en tout et pour tout. On aurait dit un campement d’homme des sables à cela près qu’il vivait dans un appartement et non pas dans une tente. Dans un coin  se trouvaitune seule plaque de cuisine posée sur un meuble branlant qui lui servait de vaisselier. A coté, un canapé en bois et en face un petit lit. Valrik n’attachait aucune importance au mobilier et il était constamment en mission…

Son seul droide  Gron l’attendait près des bagages qu’il avait préparés pour son maître.

 Il lui dit :
-Voilà maître vos affaires. Mais si je puis me permettre, le réseau domestique de la maison est endommagé et le chauffage fonctionne constamment à une température très élevée. Il faudrait un droide réparateur.

-Oui je m’en suis aperçu, dit varik en s’essuyant le front. Fais le nécessaire…

-C'est-à-dire les communications sont aussi endommagées Maître.

Valrik soupira.

Je dois m’en aller pour quelques jours, je verrai à mon retour.

Et il sortit.

Une heure après, il était en route pour Hoth pour sa mission.Il appréciait le silence du vaisseau après le brouhaha de la fête. Tout se passait bien. Il arriverait bientôt à proximité de la planète où il pourrait sortir de l’hyper espace. Il était assis au poste de pilotage regardant à travers le hublot, les traits des étoiles qui défilaient à toute vitesse. Il réfléchissait.

Tout à coup, il lui sembla que le vaisseau accélérait insensiblement et dépassait la vitesse normale. Sur le moment, il pensa avoir rêvé mais l’accélération se poursuivit et il commença à se sentir mal.

Le vaisseau semblait être devenu complètement fou. Soudain tout s’arrêta et Valrik se retrouva suspendu dans l’espace, très loin de Hoth selon ses appareils de navigation. Devant lui, flottait une planète couverte de verdure et d’océans. Valrik sentit comme une harmonie nouvelle dans la Force. Quelque chose d’inconnue et de familier à la fois. Il interrogea son central informatique qui lui donna le message suivant :

-Région inconnue, planète inconnue.

  Le jedi restait là, impassible, sans voix et sans peur, devant la planète surgie de nulle part qui grossissait à vue d’œil et qui laissait apparaître ça et là des multitudes de fleurs géantes et multicolores.Il savait que c'était Eurith...


Suite >

Page précédente

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site