Nouvelle vie

                               Chapitre XVI :Nouvelle vie

valrik-chap-20.pngIl faisait un temps splendide à Coruscant. C’était le Jour des Moissons en fin d’après-midi.
Valrik  s’amusait comme un fou sur la belle et grande terrasse de son frère et de sa belle-sœur qui dominait la ville. Il faisait une bataille de sabre laser contre Jasen.
Les droides jardiniers passaient leur temps à les éviter avec des bruits que l’on aurait pu croire réprobateurs. En effet difficile de tailler une haie quand  on était bousculer constamment ou que la lame verte passait à un centimètre de sa tête…
 Bien que Jasen ne fût plus un jedi, il se défendait bien. Les deux compères sautaient virevoltaient, tombaient parfois dans le bassin qui se trouvait au milieu.
Lina passa la porte fenêtre et les regarda mi-amusée,mi-inquiète.
-Vous allez bien arriver à vous blesser sérieusement un de ces jours...Inutile de vous rappeler que les sabres ne sont pas des jouets !
-Bah ne t’inquiète pas, chérie, la Force est avec nous.
Elle soupira en secouant la tête.
-Te  rappelles-tu Jasen que nous devons rejoindre ta fille Nadège sur Naar shada ?
Cette fois, ce fut lui qui soupira.
-Très bien… je viens.
Il éteignit son sabre et flanqua une grande tape amicale dans le dos de frère.
-A charge de revanche ! dit-il joyeusement.
-Ca tu peux y compter ! répliqua Valrik.
Il éteignit à son tour son sabre laser et se tourna vers la ville. Au loin, on apercevait les flèches en ruines du temple. Il songea un moment à sa vie là-bas dans la Tour du Grand Savoir, le serment de fidélité au code jedi qu’il s’était fait à lui-même à seize ans, du temps où il était insouciant.
Quatre ans avaient passé depuis la tragédie de la planète Eurith

Il revint à la réalité et entra dans l’appartement. Depuis sa terrible dépression, son frère s’était occupé de lui. A présent,  il occupait une aile de la demeure, un endroit bien à lui.
Il emprunta le long couloir qui menait à ses appartements. Derrière une porte blanche se trouvait une grande pièce donnant sur la terrasse. Il l’avait fait peindre en blanc en souvenir des bâtiments d’Eurith. Le mobilier était simple mais confortable. Au mur, en face de la baie vitrée,  étaient accroché dans un présentoir sécurisé, sa collection de sabre laser. Un autre côté était orné par une statue en pierre incitant à la méditation et à l'opposé, se trouvaient un canapé marron, une petite table arrondie munie d’un clavier tactile qui lui servait à utiliser tout son matériel de communication.
Il entra dans sa chambre, son endroit le plus secret.
 Sur sa table de nuit,  se trouvait un holoportrait de Nayane qui le regardait avec ses yeux noirs pleins d’amour. C’était le seul souvenir qu’il avait d’elle.
Mais il n’était pas triste, enfin il n’était plus triste. Il communiquait avec elle dans ses rêves. Il savait qu’elle vivait autre part…
Il s’était assis sur son lit et songeait à ces moments de bonheur avec Nayane quand une communication clignota sur son holocom.
La sénatrice  Kayl voulait le voir le lendemain. Il eut un petit sourire : que lui voulait donc cette chère Vanara ...?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site