Un allier inhabituel

Nar'go suivait le seigneur Sith dans son immense demeure. Un bon nombre de droïd travaillaient sur l'édifice.

- La richesse des Sith n'a donc aucune limite?

Dark Kigoraz eu un petit rire démoniaque. Il montra une pièce à Nar'go, celui-ci y entra et vit un immense bureau.

- Sache chasseur que plus un Sith est puissant, plus il peu avoir des crédit en grande quantité !

- Et l'Empereur vous laisse construire ce genre d'avant poste comme celui-ci sans rien vous demander en retour?

- J'ai beau être l'un des plus puissants Sith et le bras armée de l'Empereur lui-même, je n'ai aucun conte à rendre à personne ! Je suis libre, tout comme toi chasseur ...

- Mouai ... vous ne devez pas être aussi libre que moi ! Déjà je ne cirre pas les bottes de l'Empereur dès qu'il appelle son "toutou" !

Les deux hommes étaient face à face. Nar'go contourna le bureau et alla s'asseoir à la place du maitre.

- Confortable comme siège !

- Que crois tu ? J'aime bien le confort, et ce n'est pas l'Empereur qui peu me l'offrir ...

La voix de Kigoraz avait une pointe de lassitude.

- Si tu te fais tant chier avec l'Empire part ! Regarde moi ! Aucune faction ! Je travaille pour qui me paye !

Kigoraz regarda longuement Nar'go, alla s'asseoir en face de lui et dit :

- Qui est ce Goodrilaz ?

- Un Jedi qui ressemble plus à un Sith, enfin c'est ce que je pense ...

- Pourquoi ?

- Relations amoureuses, vol et massacre sans limites. Le quotidien d'un Sith non?

- Non ... le quotidien d'une personne qui utilise la force obscur. Le contraire de moi donc ...

- Pas vrai? Tous les Sith ne sont pas mauvais?

- Pas totalement je dirais ... Que lui veux tu à ce Goodrilaz ?

- Sa tête est mise à prix ! Mort ou vif !

Nar'go activa le carnet de note pour que Kigoraz observe les informations sur Goodrilaz.

- Intéressant ...

- Quoi donc ? Un futur apprenti pour vous ?

- Non je refuse tout apprenti ! Si t'aide à le retrouver et te paye "très généreusement", pourrai tu me l'apporter vivant ici avant de le rendre à la République?

- Hum ... Oui ça doit être possible. Que voulez-vous dire par "très généreusement" ?

- J'entends par là que nous pourrions vite devenir de bons amis !

Nar'go se leva et tendit sa main vers Kigoraz.

- Tope là ! Je suis ton homme !

- Parfait !

Les deux hommes se serrèrent la main. Nar'go était content d'avoir accepté le contrat du maitre Jedi.

 

Suite >

< page précédente

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site