Zael

zael-1-3.png

Chapitre 8 : Zael



nad-parfaite-8.pngNadège posa son vaisseau sur la station orbitale, prit la navette qui atterrit bientôt sur Quesh. Elle mit son masque respiratoire et sortit du spatioport. Klong la suivait tandis qu’un droide porteur  traînait ses bagages. L’extérieur était voilé par des gaz épais qui montaient en longs filaments  de la terre.  L’odeur était acre et lourde.

-Cette planète est vraiment polluée Maîtresse, j’ai bien peur que cela  ne ronge mon habillage …pourquoi ne vous a-t-on pas donné une autre mission … sur Tatooine par exemple…il fait chaud ….mais j’ai un régulateur de température intégré…ou Hoth ….l’atmosphère y est bénéfique à votre santé…dit Klong


Il fut interrompu par un soldat qui surveillait le Quartier général des opérations où elle séjournerait . Celui-ci fit un bref salut et  demanda à la jedi des papiers d’identification.

-Bonjour madame…..bien…….. je vous fais  conduire à vos quartiers

Il appela un autre militaire qui  arriva aussitôt. Ils pénétrèrent dans le baraquement  en métal marron, traversèrent deux salles et se dirigèrent à l’extrémité sous la cantina. Ils empruntèrent une porte discrète qui menait à un long couloir et s’arrêtèrent devant une porte en fer.

-C’est ici, Madame, fit le soldat puis il la salua et repartit dans le corridor.


Nadège inséra son code et la porte s’ouvrit. 

A peine étaient-ils entrés que Klong reprit la parole de sa voix métallique :

-Maîtresse !  Ce lieu me paraît bien  spartiate si je puis me permettre…. je me demande où je vais mettre vos robes et vos chaussures ….dans ce petit placard en métal….Et votre lit …un vulgaire matelas….je dénote un air artificiel de mauvaise qualité ….

Nadège soupira :

-Ecoute Klong, comme je ne veux pas me servir de la Force pour te faire taire et t’envoyer contre un mur….Je vais te désactiver …

Klong répondit :
-Ho maîtresse, vous n’oseriez pas quand même, je vous rappelle que le code jedi….

Nadège appuya sur l’interrupteur pour mettre fin à ses commentaires et quitta son masque.

Elle  regarda autour d’elle se sentit envahie par la tristesse et la nostalgie de son petit monde bien douillet entre Typhon et Coruscant. Jusqu’à maintenant, elle avait suivi son maître Raj’Vara dans ses missions plutôt diplomatiques. Rares avaient été les fois où elle avait été confrontée à de vrais défis.

Elle était fatiguée de son voyage, inquiète face à l’inconnu. Elle ne savait que faire de sa soirée, elle décida de manger un peu et de méditer pour retrouver la paix.

Elle ouvrit son sac et prit une ration enveloppée dans un papier transparent industriel mais à l’instant où elle saisissait la nourriture, elle sentit comme une onde de bien-être l’envahir qui provenait de derrière la porte et aussitôt après, on frappa…



Intriguée, elle alla ouvrir et se trouva face à un homme d’à peu près trente ans bien bâti.Il avait  les  cheveux bruns en bataille, une mèche rebelle sur le front. Ses   yeux bleus, chaleureux et perçants,  la regardaient comme si tout l’amour du monde tenait dans ses pupilles. Mais le plus étonnant était sa tenue vestimentaire : une combinaison moulante de tissu brillant beige et enroulé autour de son  cou, une sorte d’écharpe bariolée.


Interloqué elle laissa tomber son bras le long de son corps.


-Consulaire Nadège ? dit l'inconnu.

-Oui ? répondit-elle surprise.

-Zaël, votre consulaire érudit et… formateur, ajouta-t-il d’un air joyeux.

-Euh enchantée…répondit Nadège décontenancée par cette apparition qui ressemblait à tout sauf à un jedi érudit.

L’homme partit d’un grand rire devant l’air ahuri de Nadège.

-En fait…dit-elle.

-En fait vous pensiez vous trouver devant un grand- père plein de sagesse …et bien… non !  C’est un jeune fou qui va vous former….

Nadège se mit à rire.

-J’avoue  …que je ne m’attendais pas à vous voir ce soir et mon Maître m’avait parlé d’un Maître de sagesse effectivement...ce n’est pas tout à fait l’idée que je m’en faisais…

-Soyez sans crainte, je n’ai peut-être pas l’enveloppe de l’emploi mais je connais quelques tours de passe-passe que je tire de la Force qui pourraient vous intéresser !

Nadège lui avait parlé d’un air enjoué mais une sorte de mélancolie l’habitait toujours.

-Vous n’avez pas le moral….dit Zael

-Mais vous lisez dans mes pensées …répliqua-t-elle pour donner le change.

-Oui j’avoue…un peu … mais bon !  Il n’est pas difficile de déduire qu’une première mission sur Quesh n’est pas vraiment revigorante…

-Allez, je vous invite à la cantina du QG , vous verrez, ce sera meilleur que ce que vous tenez à la main…un peu épicé …mais  …on dit que ces épices sont de vrais somnifères et il partit d’un grand rire…

Nadège pensa qu’il était très sympathique. C’était la bonne surprise de la journée mais il était aussi bavard que Klong !

-Vous portez toujours cette d’écharpe…très discrète… pour partir en mission… ? lui demanda-t-elle en riant.

Il éclata de rire :

-Non rassurez-vous…je la mets le soir pour atténuer les irritations de ma gorge à cause  des  poussières toxiques qui arrivent à pénétrer partout… elle est enduite d’un produit spécial et d’une énergie ne se fixant que sur la couleur ….je cherche d’ailleurs une façon de régler ce problème. Peut-être pourrez-vous m’aider… conclut-il avec un grand sourire alors qu’ils arrivaient sur la terrasse du QG et s’asseyaient à une table.

Deux heures après, elle ne sentit même pas la dureté du matelas lorsqu’elle se coucha  et elle s’endormit de suite.

 

Suite >

< page précédente

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site