Responsabilités

Chapitre XXII : Responsabilités

Ce fut alors un ballet de projectiles, de toutes formes, de toutes sortes qui s’abattaient sur les soldats de l’empire. Mais surtout Nadège s’employait à désarmer les soldats et à détruire les armes contre les véhicules. Puis, par un tour de passe passe,  elle les mettait dans un état d’hébètement. Ils se laissaient tomber dans le sable et attendaient. Quelques-uns plus rétifs  s’envolaient dans les airs pour retomber lourdement dans le sable.
Bientôt tous les ennemis furent neutralisés. Il fallait entrer dans le bâtiment.
Sortant de sa transe, Zerbeline sauta sur ses pieds s’approchant de Nadège
Zerbeline chuchota :
-Et ben … Nom d’un Ratwomp !
-Et oui j’ai lancé « quelques trucs en l’air » dit Nadège en reprenant son souffle et en souriant.
-Bon reprit-elle on va rentrer, ne tirez que vraiment si c’est nécessaire !
-Si j’ai bien compris, vous croyez que je suis un soldat du genre « je tire sur tout ce qui bouge » !
Nadège se mit à rire silencieusement.
-Je veux préserver les vies le plus possible.
A l’intérieur, dans une première salle,  se trouvaient une dizaine de gardes.
 Nadège leur subtilisa les armes et  Zerbeline les poussa à rentrer dans une petite pièce sous la menace de son arme. Elle tapa un code pour les enfermer.
Nadège restait immobile. Zerbeline s’approcha.
-Un problème ? dit-elle.
-Non une solution, dit nadège. Il est là…
-Zael ?
-Oui,  je le sens mais il ne sait pas que la base a été attaquée. Sans doute à cause de l’épaisseur des murs et le fait que nous n’avons pas laissé le temps aux soldats de l’avertir.
Elle se tourna vers Zerbeline et lui dit :
-Il faut que je l’affronte… Je vais vous confier une mission. Retournez au vaisseau et ouvrez le coffre au moyen de ce code.
Elle lui tendit une clef.
-Mais dit Zerbeline, vous ne pouvez pas l’affrontez seule…
- Je suis la seule à pouvoir l’affronter au contraire. Vous,  il vous  supprimerait à la seconde où vous rentreriez dans la salle. C’est un jedi qui a rejoint le côté obscur, Zerb ! Il est devenu plus fort, beaucoup plus fort et surtout incontrôlable ; et puis, il reste le primordial : sauver la République et ses valeurs ! Personne ne doit jamais mettre la main sur le datacron caméléon, c’est pour ça que vous allez le détruire. Partez ! Et laissez-moi faire. Vous avez la plus grande responsabilité que quelqu’un ait pu avoir depuis très longtemps. Le destin de la république est entre vos mains…

Les dernières paroles avaient été prononcées d’une voix douce et cette voix secoua Zerbeline jusqu’au fond de son âme. Sa détermination de soldat reprit le dessus et elle courut à l’extérieur, se précipita vers le speeder, s’engouffra à travers les dunes et les rochers, arriva au spatioport, monta dans le vaisseau, ouvrit le coffre, prit le datacron et sortit de l’appareil pour supprimer à jamais cet objet et malheur.

Elle reprit le speeder, s’éloigna des habitations, plaça une grenade sur le datacron , recula et se protégea derrière un rocher. A présent il suffisait de tout faire  exploser , elle approcha son doigt de la touche qui déclencherait le mécanisme….

Suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site