Querelle

 

val-dossier-1.png

jasen-1.png

                  

               Chapitre 6 : Querelle

Valrik                                                                                Jasen

 

                                                                                                                                                                                                                        

nad-parfaite-6.pngIl était  midi, la place du sénat grouillait de monde. Nadège survolait le  sommet d’une grande tour, non loin du sénat,  où se trouvait la résidence de ses parents.

Elle atterrit sur le spatioport privé. Elle traversa l’immense terrasse dallée, ornée de fontaines et d’arbres fleuris, joliment taillés,  disposés tout autour. Au centre, s’étendait  le bassin d’eau claire ornementé de fleurs aquatiques. Les droides jardiniers s’activaient et lui disaient bonjour au passage. Son pas résonnait sur les dalles.


Elle emprunta la porte de derrière pour rejoindre la chambre qu’elle occupait lorsqu’elle était en visite chez ses parents. Tout était à sa place comme elle l’avait laissé la  fois précédente : le lit suspendue orné de voilages roses et transparents, les petits souvenirs d’enfants sur le rayonnage,la grande statue de méditation Tout était là.

Elle ouvrit sa garde-robe électronique et regarda avec attention ce qu’elle pourrait mettre en ce jour spécial. Elle opta pour une jolie robe un peu brillante vert pâle et des chaussures à talons hauts assortis. Klong son droïde de compagnie, qu’elle avait activé pour l’aider, la complimenta :

-Je trouve maîtresse que cette couleur vous sied à merveille…bien que je ne crois pas qu’il soit inscrit dans le code jedi que vous   devriez vous habiller ainsi, si je puis me permettre…

-Non, tu as raison Klong, ce n’est pas inscrit dans le code jedi….mais dans MON  code… ! dit-elle, en regardant encore une fois sa silhouette dans le miroir.

Elle ajouta  en souriant :

-Mais c’est l’anniversaire de ma mère et puis le code des jedi est d’aimer…et bien je m’aime Klong !

-Je ne crois pas qu’il s’agit d’amour de soi-même maîtresse…

Nadège fit comme si elle n’avait pas entendu :

-Prépare mes bagages pour ma mission sur Quesh ! Et choisis ce qui te semble convenir à un jedi….

La porte coulissante s’ouvrit et elle arriva dans le long couloir, orné de grands tableaux.

Avant d’arriver dans la salle de réception, elle entendit des éclats de voix qui provenaient du bureau de son père Jasen Karmence. Il était avec son frère Valrik et ils se querellaient.

-Ecoute Valrik, tu ne peux pas toujours exiger des autres ce que tu exiges de toi-même ! J’ai choisi de ne pas rester dans l’ordre donc je ne vois pas pourquoi je devrais suivre des entraînements et méditer…J’ai mon rôle à jouer ici…je suis un citoyen de la République et j’ai mon importance, même si je ne suis plus  jedi !

-Quand je pense que tu as fui ton devoir, Jasen ! Tu as fui ton destin !

Jasen soupira longuement et répondit en hurlant :

-Mon destin ! Mais que sais-tu du destin toi ? Le destin, c’est ce qu’on fait de sa vie en saisissant ce qu’elle nous offre ! Crois-tu que ce soit ton destin de choisir cette mission périlleuse où tu vas risquer ta vie à chaque instant ? Pourquoi ne laisses-tu pas faire l’armée ? Et puis toujours cette vieille querelle ! Quand cesseras-tu de me reprocher d’avoir choisi Liina à l’ordre Jedi Valrik ? Quand ?

Jasen reprit plus doucement

-    Ca fait vingt et un ans maintenant que j’ai quitté l’ordre …et je suis utile en tant que médiateur entre le sénat et celui-ci. Tu es trop strict avec les autres et avec toi-même. Et puis c’est l’anniversaire de Liina aujourd’hui…faisons une trêve…

Valrik répliqua plus calmement :

-Tu as raison... Tu sais... cette mission, c’est important pour moi... Je dois retrouver ce jedi qui a disparu sur Hoth. Il détient des secrets issus de sa connaissance peu ordinaire de la Force, il est traqué par les Siths. Il faut que je le retrouve avant eux. Il faut quelqu’un de discret, c’est la raison pour laquelle on ne laisse pas l’armée intervenir. Mais je comprends que tu sois inquiet pour moi…

C’est à ce moment-là que Nadège poussa la porte du bureau. Les deux hommes se retournèrent, l’un avec un grand sourire, l’autre un peu étonné et détaillant Nadège de haut en bas.

Son père était un homme de quarante ans, à la barbe et aux cheveux grisonnants, il avait de petits yeux verts de la même couleur que sa fille. Il portait un habit d'apparat blanc. Il ressemblait beaucoup à son  oncle, de huit ans plus jeune que lui, excepté que valrik avait les yeux bleus.

-Bonjour père, dit Nadège en le serrant dans ses bras et en riant. Je  suis contente de te voir !

Puis se retournant vers Valrik :

-Bonjour mon oncle, oui je sais… « la robe n’est pas conforme à l’ordre jedi » .Klong me l’a déjà dit… dit-elle en soupirant et en souriant.

Valrik secoua la tête un sourire aux lèvres :

-    Tel père, telle fille…. dit-il.

Et ils se rendirent dans la salle de réception
.

 

Suite >

< page précédente

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site