Polarité

Zerbeline allait faire exploser le datacron quand tout à coup elle ne put pas.... Il fallait qu’elle la sauve ! Et qu’elle préserve la république ! Elle avait averti des renforts mais ils n’arriveraient pas à temps.

Elle ramassa le datacron, le mit dans une poche et enfourcha le speeder.
Bientôt elle arriva au bâtiment, les soldats de l’empire étaient toujours en transe , assis sur le sable.
Elle observa le batiment et aperçut comme une cheminée. Il fallait qu’elle grimpe là –haut. Elle lança un grappin, il retomba lourdement. Mais la deuxième fois il s’accrocha et Zerbeline se hissa au sommet. Ele avait mal dans tous les muscles et elle avait chaud, très chaud. Mais elle pensait seulement à parvenir en haut. A force de volonté elle réussit. C’était en effet une cheminée ronde et à travers, elle pouvait voir la scène qui se déroulait en bas.


Zaele et Nadège se battaient. Ils ne semblaient pas avoir détecté sa présence tant ils étaient concentrés sur le combat.


Nadège virevoltait de droite à gauche, interceptant les projectiles avec une précision étonnante.
Ce qui étonnait le plus Zerbeline, c’était cette agilité incroyable. Son corps souple et gracieux effectuait  de grands sauts en avant, en arrière ; parfois elle se perchait très haut sur des barres transversales et tout cela comme si  tout venait de soi. Ce n’était plus un combat c’était une sorte de danse. Même sa robe semblait l’accompagner dans sa chorégraphie.


Son adversaire était d’un compétence déconcertante : il maniait son sabre avec dextérité.
Zerbeline se glissa un peu plus profondément dans la cheminée et se cala contre une aspérité. Elle savait que tout allait se jouer dans les secondes qui suivraient.


Soudain, Nadège fut projetée contre un mur avec une grande violence. Zael émettait des éclairs qui la faisaient se plier de douleur et elle retomba lourdement sur le sol.
Ensuite il se propulsa vers  Nadège qui tenait la garde. Mais comme elle était en dessous de lui à cause de la chute, sa puissance était diminuée. La lame parée une première fois  passa à un centimètre de son visage une deuxième fois. Il leva l’arme une troisième fois mais n’eut pas le temps de finir son geste.

Nadège aperçut Zerbeline, et ce fut comme une scène au ralenti. Nadège pouvait voir l'avenir à présent en un flash, elle revoyait Zael comme avant riant avec un  étrange enfant. Elle se concentra de toute ses forces ; et comme s'il y avait eu une sorte de connivence, zerbeline  lui lança le datacron, s'aidant de la Force Nadège le fit dévier et atterrir dans sa main et ceci en quelques secondes. Une lumière diffuse et étrange se dégagea de l'objet et atteigneit zael qui  laissa tomber son sabre et sembla sortir d’une espèce d'engourdissement.
Nadège sentit la Force lumineuse l’envahir. Et quand elle le regarda,  elle croisa son regard redevenu bleu, il était plein de larmes.

-Il faut sauver mon fils !....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×