Adoubement

 

 

Chapitre 5 : Adoubement



nad-parfaite-5.pngDans la salle de conseil du temple de Typhon, l’atmosphère était  baignée de cette magie rare qui entoure certains événements dépassant la condition humaine, pour rejoindre une dimension hors de l’espace et du temps : une dimension sacrée.

La  Force pénétrait chaque chose, chaque être présent.


Nadège, quand elle entra dans la salle, sentit toutes les parcelles de son corps et de son esprit vibrer dans un état paradoxal entre une satisfaction intense et un calme extraordinaire. Ce point d’équilibre, elle le  reconnut dans le texte :

"Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix"
"Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance"
"Il n'y a pas de passion, il y a la sérénité"
"Il n'y a pas de Mort, il y a la Force"

… lorsqu’à genoux sur le sol, elle  le récita, adhérant à chaque mot, à chaque syllabe, à chaque lettre de toute son âme.

Son destin était scellé.

Maître Oteg lui rappela les principes de son engagement sur la voie difficile des jedi et la sacra Consulaire par le rite de l’adoubement. en lui posant délicatement sur les épaules la poignée de son sabre laser.

Il  lui revint alors ,comme dans un rêve, les images de sa fabrication impulsée par la Force qu’elle dirigeait : les éléments volaient dans les airs et s’assemblaient avec précision comme si chaque pièce avait  cherché sa place  depuis toujours. Puis, dans une inspiration magique, puissante et comme allant de soi, elle insuffla l’énergie sacrée émanant de la Force. Tout était accompli…

Nadège ressortit de sa rêverie.Elle se sentait en phase avec l’univers entier tout en gardant cependant la modestie qui fait la qualité unique d’un jedi.

-Te voilà consulaire, Nadège, dit Oteg malicieusement .Et grande est la Force en toi !....

Puis il  ajouta, ses yeux un peu écarquillés et ses oreilles un peu redressées  tandis qu'elle se relevait.

-Essaye de bien  la contrôler.!.. car ce sont tes ennemis que tu dois terrasser si tu ne peux faire autrement....pas tes compagnons....


Et il partit d'un petit  rire mutin qui résonna sans toute la salle.

Ainsi se termina la cérémonie.

 

Suite >

< page précédente

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site