Une ombre du passé


serpentine.pngUn  peu plus tard dans la soirée, Serpentine prit congé de son maître pour accomplir sa mission. Elle arriva dans son appartement confortable à Kaas City. C’était l’appartement de la revanche comme elle se plaisait à l’appeler, parce qu’elle se l’était offert grâce à de l’argent, qu’elle avait découvert dans la maison de ses parents, après qu’elle les eut tués.

Elle avait voulu reprendre quelques souvenirs auxquels elle tenait avant de quitter les lieux ,  quand par hasard, elle avait découvert une cache dans le fond de la première pièce  où se tenait souvent son père. Elle avait pensé que l’argent provenait certainement de magouilles diverses et variées … elle l’avait toujours soupçonné de faire commerce de quelques esclaves…

Il faisait déjà nuit quand elle entra dans le large couloir aux murs noirs piqués de multitudes de petites lumières intelligentes de son appartement et se dirigea dans la salle de séjour, accueillie par son droide serviteur. Elle avait de nombreux droides. Quelques-uns la déchargeaient des tâches ménagères et les autres assuraient sa sécurité.

Le droide prit son blouson en cuir noir et disparut à nouveau dans le couloir. La pièce principale était ronde et rouge. Le sol était
recouvert d’un tapis noir épais. Un canapé translucide gris tenait toute une partie du mur en face d’une fenêtre laissant voir le ciel strié d'éclairs de cette ville où il ne s'arrêtait pratiquement jamais de pleuvoir . Des rayonnages apparaissaient à droite et à gauche sur lesquels se trouvaient divers objets de couleurs vives.

Elle ne s’attarda pas dans la pièce et monta un grand escalier en marbre noir qui menait à l’étage. Puis elle emprunta un petit escalier en colimaçon et entra dans une petite pièce qui lui servait d’entrepôt. Elle enleva un tissu qui recouvrait un objet aussi grand qu’elle et l’examina. C’était le robot jedi. C’était un homme blond  aux yeux bleus, une machine à la technicité incomparable qui pouvait s’adapter à toute situation et qui lui resterait fidèle quoi qu’il arrive.
donjiin-1.png
Soudain, elle sentit comme un trouble dans force, une empreinte familière…elle tressaillit. Donjiin ! Son frère ! Elle l’avait éradiqué de sa mémoire et elle le sentait tout proche. Elle se concentra davantage et le chercha …il était au rez de chaussée, dans l’ascenseur…si  elle pouvait le sentir, lui aussi. Il se rapprochait, il était devant la porte de sécurité qu’elle seule pouvait ouvrir. Elle ne sentit pas de colère en lui, pas de danger, mais la peur…En se concentrant elle arrivait à appréhender des raisons de sa peur…il était poursuivi.

Il  actionna l’appel vocal et sa voix se fit entendre, faible et fatigué.

-Ouvre-moi Serpentine, s’il te plaît…je sais que tu es là…

Serpentine sentit une colère incommensurable la saisir…lui qui avait abusé d’elle si fragile et encore enfant, profitant de sa force …il OSAIT chercher refuge chez elle !

Un sourire rusé apparut sur son visage et elle se dit que c'était elle qui avait la Force maintenant ! Elle allait lui faire payer…Elle se rua dans le escaliers, mit en faction deux droides de défense au cas où et elle ouvrit la porte coulissante, et entra dans le sas de protection son sabre laser à la main.

-Que veux-tu ? questionna-t-elle.

-Ils vont me tuer …

Son ton était pathétique et elle ne détectait aucune autre présence, il était seul.

-C’est plutôt de MOI que tu devrais avoir peur… répondit-elle.

Elle ouvrit aussitôt la porte et elle mit toute sa colère pour le précipiter contre le mur sur lequel il s’écrasa comme un pantin désarticulé. Elle regarda son visage, amaigri, pâle, des yeux de bête terrorisés. Rien à voir avec le garçon qu’elle avait connu.
Elle savait qu’il était à portée de sa main…là…un étranglement de la force et s’en était fini…Mais pour des raisons confuses, elle ne le fit pas. Elle chargea un droide de défense de le faire rentrer, il se laissa faire trop épuisé ou trop désespéré…

-Je veux en savoir plus…dit-elle, c’est la seule raison pour laquelle je te garde en vie.

Elle l’installa en haut à côté de l’entrepôt et chargea trois droides de s’occuper de lui pour le soigner, le laver et lui donner à manger. Puis elle l’enferma.

Elle revint ensuite vers le robot jedi et actionna divers programmes qu’elle avait étudiés avec un scientifique par ordinateur interposé sans qu’elle dévoile son identité. Le lendemain elle irait poser son petit bijou de technologie sur Coruscant…

 

 

La lumière du jour rentrait à flots par la fenêtre de sa chambre lorsqu’elle s’éveilla. Elle sortit et se dirigea vers la salle de  bain. Un droide blanc dont l’habillage était fait de tissu souple et caoutchouteux entra aussitôt et se dirigea vers  le grand bassin qui lui servait de baignoire. L’eau coulait déjà. Il versa des huiles odorantes et ressortit.

Serpentine  se plongea dans le bain paresseusement. Tout était calme. Elle ne percevait aucune agitation émanant de son frère. Après s’être fait massée, elle enfila une combinaison épaisse noire et monta l’escalier en colimaçon.

Le droide sentinelle était devant la porte. Quand il la vit, il dit :

-Rien à signaler.

Elle ouvrit , son frère dormait. De la Force, elle le souleva brusquement du lit pour le réveiller…en sursaut.

Celui-ci jura en ouvrant des yeux affolés.

Serpentine se mit à rire, très amusée de la bonne blague. Puis elle reprit son sérieux et lui dit d’une voix calme :

- La salle de bain est en dessous, je t’attends au salon.

 Puis se tournant vers le droide :

- Surveille-le, s’il tente quoi que ce soit contre moi, tue-le !

Une lumière rouge s’alluma signifiant que le message avait été pris en compte.

Un peu plus tard, elle était assise à une petite table devant son déjeuner tandis qu’elle vit son frère descendre les escaliers, suivi du droide, qui braquait une arme sur lui.

Son visage, bien qu’encore pâle, paraissait plus reposé que la veille. Elle examina ses vêtements froissés et sales qui laissaient supposer une poursuite interminable.

-Tu peux t’asseoir et manger, lui dit-t-elle d’une voix calme.

Ce qu’il fit. Il était nerveux et regardait de tous côtés comme s’il s’attendait à voir surgir quelqu’un.

-Donc j’attends des explications…Qui te poursuit ? Demanda  sèchement Serpentine.

- Un seigneur : Dark Marr.

Serpentine faillit s’étouffer :

-Dark Marr ! Tu ne fais pas dans la demi mesure !

Elle soupira.

-Qu’as-tu donc fait pour que Dark Marr s’intéresse à…. toi, ajouta-t-elle avec mépris en le regardant de haut en bas.

-Tu le connais ?

-C’est moi qui pose les questions, reprit-elle avec humeur.

Puis elle dit en appuyant sur chaque syllabe :

 -Il te retrouvera Donjiin où que tu ailles, où que tu te caches, c’est un vrai teigneux. Tu es condamné….

Donjiin se prit la tête dans les mains.

- C’est un cauchemar !

-Bienvenue dans mon monde depuis que je suis toute petite…répondit serpentine d’une voix grinçante et ironique.

Tout à coup Donjiin se leva et se mit à marcher de long en large,  tandis que le droide tournait sur lui même en suivant ses mouvements, l’arme braquée sur lui dans un bruit métallique tandis que ses voyants rouges s’allumaient.

 Il était prêt à  tirer. Heureusement Donjiin s’arrêta soudain, le droide suspendit son action.

Serpentine le regardait, médusée devant tant d’inconscience. Elle intima au droide de ne pas intervenir.

Il se remit à marcher nerveusement à grands pas. Ses yeux avaient viré au jaune. Serpentine était sur ses gardes. Elle ne savait pas à quel point il savait utiliser la force mais elle ne sentit pas d’animosité envers elle.

-J’en ai assez ! Assez ! assez !....de ces siths ! hurla-t-il.

Alors là, serpentine se mit à rire franchement :                           

-Mais qui donc es-tu toi ? Un jedi ?

Donjiin continua sans sourciller, il hachait les mots, ses yeux virèrent à l’orange.

-Je n’ai pas réussi à passer les épreuves, ils disaient que j’étais un incapable ! …Je ne voyais pas l’intérêt de leurs exercices stupides : balancer des choses à gauche puis à droite, faire jaillir des éclairs, se concentrer pendant des heures…bref, je m’ennuyais tellement…que j’échouais TOUT. Et puis tuer des gens pour rien, je trouvais ça stupide, il disait que c’était des exercices…si au moins ça m’avait rapporté de l’argent….Et leur code Sith …une imbécillité….! Moi je voulais la belle vie, de l’argent, des femmes et surtout faire ce que j’avais envie sans me prendre la tête !

Il s’arrêta et se rassit en se laissant littéralement tomber sur son siège.

-Tu sais… je ne supportais plus la souffrance qu’il fallait infliger au autres, les tueries, je n’y arrivais pas.

Alors serpentine sentit la colère monter en elle d’un coup, elle se leva et dans un réflexe, elle le souleva de sa chaise et l’envoya sur le canapé.

-C’est la meilleure celle-ci ! … Et la souffrance que tu m’infligeais, tu la supportais ? cria-t-elle.

Contrairement aux attentes de Serpentine Donjiin n’essaya pas de se défendre, il resta immobile. Il murmura presque.

-C’est père qui m’obligeait…il me disait que c’était ça être un homme…il m’humiliait….il…

Puis il ne dit plus rien. Serpentine n’en revenait pas, ainsi il était manipulé par son père…Finalement cela ne l’étonnait pas. Elle sentait la sincérité chez son frère. Mais elle se devait de rester sur ses gardes. Et puis elle ne pouvait lui pardonner !

Elle reprit :

-Mais comment as-tu fait pour être encore en vie après tout ce que tu me racontes ?

-Père faisait entre autre du trafic d’œuvres d’arts…aussi j’étais devenu assez expert en la matière, j’avais des contacts, je connaissais la valeur, les cachettes…. donc mon Seigneur, dark Riss, m’a utilisé pour me procurer des objets rares, précieux qui lui étaient utiles. Parfois, je devais les voler…C’est comme ça que j’ai rencontré Dark Marr. Au cours d’une transaction, les choses ont mal tourné et Dark Riss a été exécuté par Dark Marr. Au moment où j’allais y passer, il a changé d’avis et m’a obligé à continuer mon travail avec lui. Naturellement, j’ai travaillé longtemps pour lui, j’étais un maillon indispensable…  je connais beaucoup de secrets le concernant… j’étais son prisonnier, je savais qu’il allait me tuer quand il n’aurait plus besoin de moi. Donc j’ai préparé minutieusement ma fuite mais…enfin bref, cet homme est un monstre s’il me trouve il me fera des choses bien pires que la mort…

Serpentine l’interrompit en haussant la voix :

-Comment as-tu pu t’imaginer qu’il ne te retrouverait pas ! Il te sent dans la Force.

Puis elle ajouta d’un air méchant :

-Tu sais, je pourrais te livrer...cela m’attirerait ses faveurs…

Des gouttes de sueur perlèrent au front de Donjiin. Puis tout à coup, comme si soudain l’idée lui venait, il dit :

-Comment se fait-il qu’il ne m’ait pas retrouvé ici ?

-Parce que j’ai un équipement qui me protège. Nous sommes tous des survivants dans le monde absurde des sith…oui…. des survivants ! Ajouta-t-elle.

-Garde-moi ici alors ! Dit-il.

-Non, répondit-elle sèchement, mais je vais t’aider parce que tu peux m’être utile et seulement pour ça !

-Cela veut dire que tu me tueras après …. ?

-Peut-être… répondit-elle évasivement avec un petit sourire sur les lèvres savourant ce moment. Sa revanche, elle l’avait.

Un silence pesant s’installa.

-Mais, avant, je vais t’apprendre à te cacher…J’ai besoin que tu restes en  vie. Attends- là.

Elle revint avec un holocron.

-Je dois partir, j’ai des choses à faire. Je vais t’enfermer à nouveau. Le droide te surveillera. Apprends l’enseignement de l’holocron, il te permettra de te cacher dans la force.

Elle prit son blouson et sortit tandis que le droide  intimait Donjiin à monter à l’étage.

Elle alla sur le toit, assez satisfaite. Finalement….ce frère détesté pourrait devenir un allié.

 

Suite >

< page précédente

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site